Secteur d’activités


Une installation électrique bien pensée, réalisée avec gout par votre artisan électricien, pour le confort et la sécurité de votre habitat.

  • Installation en neuf et en rénovation.
  • Mise en conformité, mise en sécurité.
  • Particuliers et professionnels (Domestique et tertiaire).
  • Recherche de pannes et dépannages. **
  • Chauffage électrique (Tous types, y compris planchers rayonnants).
  • Installations bio-électriques neuves (Blindées, anti-Linky).
  • Installations bio-électriques existantes (Filtrées, anti-Linky).
  • Domotique (Système Delta Dore Tydom ™).
  • Éclairage intérieur et extérieur (Jardins et parcs).
  • Réseau de télécommunications.
  • Contrôle d'accès - Interphone & Vidéophone.
  • Sécurité incendie & alarme intrusion (Système Delta Dore Tydom ™).
  • Automatismes (portails, volets roulants, stores, garages).
  • VMC (Ventilation mécanique contrôlée) simple ou double flux.
  • Pose d'antennes et paraboles.
  • Installation et raccordement de votre électroménager.
  • Installation et mise en service de votre Home Cinéma.
  • Pose de filtres CPL Anti rayonnement Linky.


Les points forts de l'entreprise :

  • Devis gratuit.
  • Petits déplacements gratuits.
  • Sérieux, disponibilité et ponctualité.
  • A l'écoute de toutes vos attentes pour la réalisation de vos projets électriques.


Pour plus d'informations, n'hésitez pas à utiliser le formulaire ou à téléphoner au 06 19 54 68 95.

** Les petits dépannages électriques ne sont réalisés que sur les communes de Carnoules, Besse-sur-Issole, Pignans, Puget-ville, Forcalqueiret, Rocbaron, Ste-Anastasie, Flassans, Gonfaron, Pierrefeu, Cuers, Garéoult et Néoules.


Présentation


Tout d'abord pourquoi cette dénomination JOBO-ELEC ? → Tout simplement, gérant : Mr JOhnny BOrr

Situé à Carnoules, entre Cuers, Brignoles et Le Luc-en-Provence, l'entreprise JOBO-ELEC est disponible pour tous vos projets électriques en courants forts et faibles dans le neuf, la rénovation, le pavillonnaire, le tertiaire (commerces), les immeubles à vocation collective, les syndics de copropriétés, sur le Var.

Ses travaux sont toujours réalisés en accord avec les normes en vigueur et couvert par assurance décennale (disponible sur simple demande par le biais du formulaire).

Bien que pouvant intervenir sur tout le département de Var (et alentours), une préférence est accordée pour les interventions sur les communes proches de Carnoules (83660), soit Besse-sur-Issole (83890), Pignans (83790), Puget-ville (83390), Forcalqueiret (83136), Rocbaron (83136), Ste-Anastasie (83136), Flassans (83340), Gonfaron (83590), Pierrefeu (83390), Cuers (83390), Garéoult (83136) et Néoules (83136).


Votre spécialiste en installations bio-électriques


La bio-électricité est à l’électricité générale ce que la bio-alimentation est à l’alimentation traditionnelle.

C’est une manière de concevoir, de réaliser et/ou d’assainir l’installation électrique d’un bâtiment, de manière à supprimer la nocivité des CEM (Champs Électro Magnétiques) pour la santé de ses occupants.

De plus en plus de personnes, sensibles à l’éco-construction, sollicitent les services d’un bio électricien, notamment lors de la construction ou de la rénovation de leur habitat.

Le métier de bio-électricien consiste à installer des équipements électriques respectueux d'une qualité de vie qui concilient confort électrique et santé. Il s'agit d'apporter des solutions adaptées selon les types d'habitations, dans le neuf, la rénovation et sur les lieux de travail par la réduction des pollutions et des nuisances liées aux champs électromagnétiques.

Le marché est en progression constante et devrait être boosté par le développement des maisons en bois, qui nécessitent plus que d’autres, une installation électrique bio compatible, car ce matériau propage les champs électriques.

Un simple test musculaire permet de constater un affaiblissement de la force d’un individu lorsqu’il est soumis à un champ électrique et/ou magnétique.
Et bien que la sensibilité de chacun à ces pollutions varie, on estime qu’elles augmentent de 20% le risque de maladie : problèmes de sommeil, eczéma, anémie, baisse des lymphocytes, de l'immunité, et aggravation en cas de pathologies pré-existantes...

Pour diminuer l’exposition aux champs électromagnétiques, il est nécessaire d'identifier et de réduire ces champs, d’augmenter la distance entre l’émetteur des pollutions (le câble ou l’appareil) et les personnes.
C’est ce que le bio-électricien est appelé à mettre en pratique dans les installations qu’il réalise.
Pour cela, il est avant tout un artisan du bâtiment, compétent sur les aspects techniques et réglementaires d’une installation électrique, et informé sur les différents matériels bio-électrique compatibles et leur mise en oeuvre.

Ces champs électromagnétiques étant rendus particulièrement nocifs pour le vivant avec le déploiement des compteurs "dits" intelligents Linky


Qu’est-ce qu’un champ électromagnétique ?

Qu’ils soient d’origine naturelle ou artificielle, les champs électromagnétiques sont omniprésents dans notre quotidien. Avec l’apparition de nouvelles technologies telles que la téléphonie mobile, les études concernant leur impact sur l’environnement et notre santé suscitent un intérêt et des débats grandissants au sein du public.
Cliquez ici pour en voir plus sur les champs électromagnétiques


Le danger des ondes électromagnétiques

Les installations électriques de nos maisons sont une menace pour notre santé et peuvent entraîner des risques sanitaires importants.
Particulièrement quand le compteur Linky ("dit" compteur intelligent) est installé.
Afin de préserver la santé et le bien-être de nos clients, nous avons fait le choix de travailler avec la gaine FLEXARAY+ qui supprime plus de 99% des champs électromagnétiques sur une installation à l'intérieur d'un bâtiment.
Cliquez ici pour en voir plus sur les gaines FLEXARAY+


Mesure des champs électromagnétiques dans l'habitat

Nous pouvons diagnostiquer gratuitement les mesures des champs électriques et électromagnétiques de votre installation, et vous guider sur les mesures correctives à adopter, s'il y a lieu et selon votre budget. De plus nous effectuons toujours en présence du client ces mêmes tests avant livraison de votre installation bio-électrique.


Mise en sécurité des installations électriques
(Norme XP C 16-600)


Le diagnostic des installations électriques est obligatoire depuis le 1er janvier 2009.
Le décret d’application de la loi instituant un diagnostic obligatoire des installations électriques dans les immeubles à usage d’habitation vient d’être publié au Journal Officiel (JO du 24/04/08).
Ce décret prévoit une entrée en vigueur du diagnostic de sécurité électrique à partir du 1er janvier 2009.
Le diagnostic est rendu obligatoire dans le cadre des ventes de logement dont l’installation électrique a plus de 15 ans.
La loi sur le diagnostic des installations électriques prévoit la remise d’un document de diagnostic explicite qui permettra de savoir immédiatement si un aspect de l’installation électrique considérée présente ou non des risques pour ses occupants.
Cependant, la décision de mise hors danger de l’installation électrique restera de la seule responsabilité du nouveau propriétaire.
Dans un communiqué, les organisations de consommateurs et professionnelles, réunies au sein du Groupe de Réflexion sur la Sécurité Électrique dans le Logement (GRESEL) se félicitent de cette publication.
Plus de 7 millions de logement concernés en France Au terme de ses travaux publiés en 2004, le GRESEL a mis en lumière l’urgence d’agir : 7 millions de logements sont équipés d’une installation présentant des risques, dont 2,3 millions sont considérées comme très dangereuses(1).
Les conséquences directes sont désastreuses : sur 250.000 sinistres recensés chaque année, provoquant 10.000 victimes dont environ 400 décès, le tiers est directement imputable à des incendies d’origine électrique.
Les accidents liés à des chocs électriques font quant à eux 4.000 victimes par an dont près de 100 morts" explique le GRESEL.
Plus d'infos sur le diagnostic des installations électriques en cliquant ICI

Les normes électriques.
(NF-C 15-100)


Choix du matériel
Le matériel à mettre en oeuvre doit :
Être conforme aux normes les concernant.
La marque NF garantie du respect de ces normes sont visualisées
Être adapté au milieu dans lesquels ces matériels devront fonctionner.
Cette adaptation est caractérisée par le principe des indices de protection (IP et IK).


Tableau de répartition

Il doit être conforme à la norme NF C61-910
- Il ne doit être équipé qu'avec des matériels à bornes protégées.
Le tableau de répartition comporte en général :
- Le ou les dispositifs différentiels haute sensibilité (30 mA).
- Les barres de pontage PHASE et NEUTRE.
- Les disjoncteurs divisionnaires ou coupe-circuits à cartouche
(PHASE + NEUTRE).
- La barre de TERRE.


Protection des personnes
Le principe (N 532.2.4.2)

La protection des personnes repose sur : l'impossibilité de toucher des parties sous tension par une mise en oeuvre correcte de matériels ayant la marque NF, la coupure automatique de l'alimentation en cas de défaut d'isolement d'un matériel de classe 1 par l'association mise à la terre/ dispositif différentiel.


les normes électriques dans l’habitat

La norme s’appliquant aux constructions neuves et aux rénovations totales est la NF C 15-100.

En France, nul n’est censé ignorer la loi, mais comme pour les DTU, l’accès aux textes est payant !
Voici un résumé des exigences réglementaires de cette norme refondue en 2002 et mise à jour en 2005.
Des documents plus détaillés figurent sur les sites des fabricants d’appareillages électriques.

Les principales nouveautés de la norme parue en 2002

Un nombre minimum de socles de prise de courant et de circuits spécialisés(électroménager),
Généralisation de la protection différentielle 30 mA,
Mise en œuvre d’un disjoncteur différentiel de type A pour protéger notamment la plaque de cuisson et le lave-linge,
Une protection 2A dédiée à la VMC,
Une protection 2A pour le circuit d’asservissement tarifaire, le fil pilote ou le gestionnaire d’énergie,
Dispositifs de connexion pour luminaires (DCL)
Mise en œuvre obligatoire de parafoudre dans certains cas, obligation de fournir un schéma de l’installation,
Réserve de 20% minimum obligatoire dans le ou les tableau(x) de répartition,
Interdiction des appareillages à griffes et obligation d’obturateurs pour les prises de courant 16A ou plus.

Tous circuits équipés d’un conducteur de terre, y compris ceux alimentant les appareils dotés d’une double isolation et les circuits d’éclairage.

Nombre minimum de socles de prise de courant et de circuits spécialisés :
Chambres : 3 prises minimum ;
Séjour : diviser par 4 la surface (m²) de la pièce pour avoir le nombre minimum de prises (5 prises pour les séjours de moins de 20 m²) ;
Cuisine : 6 prises dont 4 à répartir au dessus des plans de travail (mais pas au dessus de l’évier ou des plaques de cuisson). Les prises pour le gros électroménager viennent en supplément ;
Gros électroménager : minimum 3 prises dédiées et sur circuits séparés (lave-linge, lave-vaisselle, congélateur). 1 circuit doit être prévu pour chaque gros appareil électroménager supplémentaire ;
Couloir et autres locaux > 4 m2 : une prise minimum ;
Une prise électrique à proximité de chaque prise communication (téléphone, télévision) ;
Un point d’éclairage au minimum par pièce, entrée principale, entrée de service.

Prises de communication et de télévision

Il faut installer au minimum une prise de communication par pièce principale et une pour la cuisine. Le type préconisé des prises de communication est RJ45, ce qui permet outre le branchement d’un téléphone, de créer un réseau local informatique dans votre logement.
Les anciennes prises téléphoniques en "T" inversé ne sont désormais plus admises dans le neuf.

Pour les logements supérieurs à 100m², l’installation d’au moins trois prises de télévision est obligatoire.

Disjoncteurs différentiels

Dans le cas d’installations récentes, le disjoncteur de branchement (fourni par EDF ou équivalent) comporte un dispositif de coupure différentielle moyenne sensibilité (500mA).
Dans le circuit aller-retour (phase-neutre), si le courant traversant le conducteur "aller" diffère de plus de 0,5A du courant traversant le conducteur "retour", alors le disjoncteur "disjoncte".

Ceci apporte un premier niveau de sécurité pour les biens en cas de fuite de courant vers la terre.
Cependant, la valeur de 500mA reste bien supérieure au maximum tolérable par un être humain si ce courant de fuite traverse son corps !

Pour protéger les êtres humains des risques d’électrocution (cas typique où l’utilisateur touche la face avant d’un appareil "à la masse"), tous les circuits de l’installation doivent être protégés par des disjoncteurs différentiels assignés au plus égal à 30 mA.

Dans le cas de logements de surface > 100m², 3 disjoncteurs différentiels de type AC doivent être installés (avec répartition judicieuse des circuits sur ces 3 disjoncteurs).
Dans tous les cas, un disjoncteur différentiel de type A doit être utilisé pour protéger indépendamment les circuits "cuisson" et "lave-linge".

Les disjoncteurs différentiels de type AC détectent les fuites de courant sinusoïdaux alors que les différentiels de type A détectent aussi les fuites de courant à composante continue.

Dispositif de Connexion pour Luminaire (DCL)

L’installation d’un socle DCL évite les dommages causés aux conducteurs à l’occasion des différents changements de luminaires, qui se traduisent à terme par une impossibilité de raccordement.

Le DCL est obligatoire dans tous les locaux, excepté pour les luminaires extérieurs, buanderie, et pour les volumes 0 - 1 et 2 de la salle de bains.
De gauche à droite sur l’illustration : boîte d’encastrement, couvercle avec socle DCL, douille de chantier avec prise DCL, prise DCL pour brancher le luminaire définitif.

La protection contre la foudre

L’installation d’un parafoudre dans votre tableau électrique est obligatoire :

-dans tous les logements des départements illustrés en rouge ci-contre et lorsque le logement est alimenté par une ligne électrique non enterrée,

-dans tous les logements équipés d’un paratonnerre

- dans les locaux contenant une baignoire ou une douche
La norme définit quatre volumes 0, 1, 2 et 3 qui englobent et entourent la baignoire et le bac à douche.

Cette disposition s’accompagne de mesure de restriction sur les caractéristiques
des appareils installés (classe II, TBTS, …) et sur les dispositifs de protection associés.
Volume Appareillages et matériels électriques "maximum" autorisés
0- Aucun
1- Très basse tension (12V)
2- Prise de courant alimentée avec transformateur de séparation (pour rasoir),
Appareillages protégés par un disjoncteur différentiel au plus égal à 30 mA
3- Prise de courants et appareillages protégés par un disjoncteur différentiel au plus égal à 30 mA
 
 

Les sites partenaires de JOBO-ELEC


CEM-BIOPROTECT - vente de filtres CPL anti Linky Electricien CARNOULES Electricien Puget-ville
Electricien Cuers Electricien Pignans Electricien Besse sur Issole
Electricien Forcalqueiret